Depuis une bonne dizaine d’années, les planches de surf en mousse ou softboards se sont multipliées et on en voit de plus en plus au line-up. Elles restent toutefois dans l’esprit de la plupart des riders comme le symbole ultime du débutant. Et pourtant… Petit à petit, on voit des surfeurs comme Jamie O’Brien ou Mason Ho déchirer les spots hawaïens et californiens à grands coups de planches en mousse ! Même Mick Fanning, triple champion du monde de shortboard, a lancé sa propre marque. Alors, les planches en mousses… Réservées aux kooks ou capables d’être performantes ?

Évolution des shapes des planches de surf en mousse

Tout d’abord, il est bon de noter que les nouvelles planches de surf en mousse n’ont plus rien à voir avec les troncs d’arbre tous mous que trimballaient les stagiaires d’école de surf il y a quelques années. Fish, egg, longboards, shortboards classiques et shapes expérimentaux (comme la 4’8 de chez Catchsurf), vous avez maintenant l’embarras du choix !

Finalement, ce qui donnait cette image d’une planche pour débutant résultait plus du shape (souvent des mini malibus entre 7 et 9 pieds) que de la matière et de la technologie de fabrication. Si vous travaillez avec un bon shaper, capable d’imaginer une forme efficace, des rails qui accrochent et un tail qui tient le coup au bottom, vous aurez une planche de surf performante, qu’elle soit en mousse ou pas !

La qualité de la planche de surf en mousse : un critère essentiel

Il faut dire aussi que le shape fait beaucoup, c’est vrai… mais vos ailerons en font au moins autant. Ce principe reste vrai pour les planches de surf en mousse. Lorsqu’elles étaient conçues exclusivement pour les débutants, les ailerons de surf n’étaient pas forcément d’une très grande qualité. Aujourd’hui, vous pouvez monter un boîtier FCS ou Future Fins avec des dérives de surf performantes sur une planche en mousse aussi bien que sur n’importe quel shortboard. De vraies dérives rigides, adaptées à votre style de surf et à votre spot et implantées au bon endroit contribuent à rendre une planche de surf beaucoup plus performante que prévu, y compris une planche de surf softboard.

Les planches de surf en mousse permettent de rider différemment

Enfin, toute la question de la performance tient en réalité à ce que vous mettez sous ce terme : une planche en mousse vous permettra-t-elle de rider plus vite ? Dans des vagues plus grosses ? Plus creuses ? De taper plus de manœuvres ? Progresser plus rapidement ? Prendre plus de vagues ? La réponse est oui. À tout.

À partir du moment où vous avez une planche bien conçue et avec un set-up d’ailerons correct, vous allez bénéficier des qualités indéniables d’une planche en mousse que sont le volume supérieur, la flottabilité et la sécurité. La qualité de rame est toujours supérieures sur une planche en mousse par rapport à son équivalent ‘en dur’. Vous allez donc prendre plus de vagues et probablement acquérir une vitesse sur la vague que vous ne connaissiez pas. Ajoutez à cette vitesse et facilité à la rame le fait que vous n’avez pas peur d’abîmer votre board ni de vous sectionner un tendon avec les rails, vous allez tenter beaucoup plus de choses et donc probablement progresser plus vite.

Enfin, si vous doutez encore de la possibilité de rider une planche en mousse dans du gros ou du creux, voici une vidéo qui vous fera juste changer d’avis !

Sur ce tube de la semaine, Jamie O’Brien s’enfonce au plus profond du barrel avec une Catch Surf Odysea Skipper !

Laisser un commentaire