Le foil, le foil, si vous suivez les actualités des sports nautiques, que ce soit la voile, le windsurf, le surf, le kite ou même le wakeboard, vous n’avez pas pu passer à côté de cette nouvelle tendance. De son vrai nom hydrofoil surf, le foil est une sorte de dérive ajoutée à l’origine sous les coques de bateaux, qui permet lorsque la vitesse est suffisante de faire émerger le support (coque ou planche foil) au-dessus de la surface de l’eau. L’effet visuel est bluffant et la sensation est incroyable. Depuis les pionniers de la foil board, les planches avec foil se sont multipliées dans toutes les disciplines. Voici un petit tour d’horizon dans lequel vous trouverez sûrement votre bonheur quelque soit votre pratique.

Le kite foil : planer grâce au vent

Le kitesurf a été un des premiers sports de glisse à s’emparer de la technologie du foil. Le foil kitesurf est apparu dès les débuts du sport (quand on l’appelait encore “flysurf” en France !), même si on en voit bien sûr beaucoup plus aujourd’hui. En kite foil, la planche est souvent un peu différente d’une planche classique de kitesurf, puisque ce n’est plus l’élément qui sera directement en contact avec l’eau. La plupart des planches ont des straps, mais il est plutôt recommandé de ne pas les utiliser au début. Pour ce qui est du kite, vous pouvez utiliser vos ailes habituelles, en envisageant de les sous-tailler pour commencer. Avec un foil, vous pouvez naviguer par vent très léger, puisque la résistance du foil est moindre. Cependant, il est plus facile de commencer avec un vent important et surtout stable, car c’est le plus dur pour un débutant : atteindre une vitesse suffisante pour planer… et conserver cette vitesse, car le moindre à-coup risque de vous faire perdre vos appuis.

En résumé, tenter le foil en kitesurf est à votre portée quel que soit votre niveau antérieur en kite. Gardez en tête que les débuts peuvent être frustrants, car même avec un bon niveau, il y a un temps d’adaptation non négligeable. Pensez au matériel de protection (casque, gilet de flottaison) car le foil ne pardonne pas et peut faire des dégâts. Et une fois “la bête” apprivoisée… planez fièrement et sans effort au-dessus du clapot !

foil kitesurf
Le kitesurf en foil

Le foil en planche à voile ou wind foil

Le windsurf est plus ancien que le kite, et la discipline s’est intéressée tôt aux foils, mais les vrais développements commerciaux remontent à seulement quelques années. Comme le kite foil, le wind foil vous permet de profiter d’un vent très faible, même si là encore il vaut mieux débuter dans un vent constant (idéalement 12 à 15 nœuds constants). Étant donné la structure de la planche, qui pardonne un peu plus, il est considéré plus facile de débuter le foil en windsurf qu’en kite. Un planchiste de niveau moyen peut réussir à planer en 2h en moyenne. Concernant la voile, vous pouvez tout à fait commencer avec votre voile habituelle, en réduisant là aussi la taille par rapport à ce que vous prendriez pour une session classique. Si vous êtes mordu, sachez que les fabricants commencent à développer des voiles spécifiques au windsurf foil, plus stables dans les rafales notamment.

windsurf foil
Le windsurf en foil

La nouveauté : la wing foil

L’aile foil ou wing foil fait une arrivée remarquée dans le monde des sports “de vent”. Cet hybride entre kite, SUP foil et windsurf fait l’objet de beaucoup d’attention en ce moment, parce que ses aficionados se font de plus en plus remarquer avec des vidéos qui, il faut bien l’avouer, donnent très envie de se lancer dans la pratique. L’aile de foil wing est une aile qui ressemble plutôt à une voile de planche à voile. Le rider peut être rattaché à sa wing foil par un harnais, comme en kite ou en windsurf, mais se tient directement à l’aile, sans passer par un mât, un wishbone ou encore une ligne de 100 mètres. L’aspect pratique saute donc aux yeux. La planche est souvent un surf ou un paddle foil, que vous pouvez utiliser avec ou sans wing. L’aile de foil wing donne selon ses pratiquants une liberté extraordinaire, doublée d’une praticité d’utilisation sans pareille. Certains ont carrément abandonné le kite ou le windsurf pour ne pratiquer qu’avec leur wing foil. Enthousiasme temporaire ou véritable nouveau sport ? L’avenir nous le dira, mais en attendant, rien ne vous empêche de tester et d’ajouter une nouvelle corde à votre arc !

wing foil
Le wing foil

Moderniser le surf : le surf foil, le surf foil électrique et le paddle foil

Le surf est passé par de nombreuses transformations depuis son apparition à Hawaï au XIVème siècle. Longboard, shortboard, paddle, alaia… Le foil surfing en est une nouvelle ! Adapter un boîtier pour foil sur une planche est assez facile… réussir à planer avec, c’est une autre histoire ! Il est conseillé de commencer tracté derrière un bateau, comme l’ont d’ailleurs fait les pionniers du surf foil comme Laird Hamilton.

surf foil
Le surf foil

Dans ce cas, vous pouvez utiliser un wake foil ou même une planche de paddle avec foil, peu importe. Le bateau vous permettra de ne pas avoir à gérer votre vitesse et à vous concentrer sur vos appuis. Quand vous aurez compris le principe, et si vous êtes un surfeur de bon niveau, vous pourrez tenter de rider en mer. Le foil vous permet de profiter des ondulations, qui ne sont même pas encore des vagues et donc de rider deux fois plus !

wake foil
Le wake foil

La technique du foil n’est toutefois pas chose facile, encore moins quand vous n’avez pas d’aile ou de voile et vous ne pouvez compter que sur vos jambes.

Une bonne solution, bien que moyennement bien vue par les puristes, est de passer au surf foil électrique. Un surf électrique plus un foil résout le problème de la vitesse optimale et vous laisse planer en paix, sans forcer sur vos jambes.

foil électrique
Le foil électrique

Le foil électrique est donc une planche idéale pour la balade. Aussi appelé e-foil, le surf foil électrique est une petite révolution technique, dont le seul inconvénient est le coût. La meilleure chose à faire est sûrement de tester (plusieurs entreprises proposent de les louer pour une balade de 30 minutes ou 1h) avant de vous décider à investir dans les 6000€ (en moyenne) d’un surf électrique avec foil.

Laisser un commentaire