Le skimboard en bois, sur le plat, est un plaisir simple : courir, jeter la planche, sauter, glisser… recommencer. Cette simplicité explique la folie qui s’empare des plages en été : des planches de skimboard dans tous les sens, souvent toutes de la même marque. Pour ajouter un peu d’originalité, pourquoi ne pas fabriquer votre propre skimboard en bois ? Ce n’est pas très difficile et ne vous coûtera pas plus cher qu’acheter votre planche.

Étape 1 : la forme de la planche

La première étape est de dessiner un gabarit pour pouvoir ensuite découper votre planche. Faites des croquis, soyez imaginatifs, inspirez-vous de ce que vous connaissez. Une fois certain de la forme, tracez-en la moitié seulement sur une feuille à l’échelle 1:1. Pourquoi juste la moitié ? Par symétrie verticale, vous être certain d’obtenir une planche parfaitement symétrique, ce qui est quasi-impossible à obtenir en dessinant la forme entière.

Étape 2 : la découpe

Si votre gabarit est prêt, il est temps d’aller acheter votre bois ! Un bon contreplaqué de marine suffit, vous en trouverez dans tous les magasins de bricolage. Pour l’épaisseur, 8 mm devraient suffire pour un skimboard bois enfant, pour un adulte n’hésitez pas à monter à 12 voire 15 mm. Tracez l’axe vertical de votre planche sur le contreplaqué et scotchez-y votre gabarit. Reportez la forme sur le bois, puis retournez le gabarit le long de son axe pour tracer l’aute côté. Ensuite, il est temps de découper ! Comment ? À la scie sauteuse avec une lame adaptée au contreplaqué – évidemment. En cas de doute, n’hésitez pas à scier un peu plus large, vous pourrez rattraper au ponçage alors que l’inverse n’est pas vrai.

fabriquer skimboard bois

Étape 3 : le ponçage

Si vous êtes du genre méticuleux et que vous avez le matériel, vous pouvez commencer au rabot, puis à la lime à bois, puis enfin à la ponçeuse et même finir à la main, au papier de verre. Si vous n’avez ni le temps ni le matériel pour tout ça, une ponçeuse ou du papier de verre et un peu d’huile de coude suffiront ! Ce sera peut-être un peu moins joli mais tant que les bords sont lisses, tout ira bien.

Étape 4 : courber la planche (le rocker)

Une planche de skimboard en bois n’est jamais tout à fait plate, au risque de se planter lamentablement dans le sable quand on la lance. Il vous faut donc relever l’avant, le nose (et l’arrière aussi si vous voulez). Comment courber du bois ? En le mouillant et en appliquant du poids dessus. Pour commencer, arrosez votre planche (allez-y franchement : les fibres doivent vraiment être imbibées d’eau) ou laissez-la tremper. Puis, posez les extrémités (soit juste le nose, soit les deux, selon ce que vous préférez) sur des parpaings ou des briques. Ensuite, mettez du poids au milieu : encore des parpaings ou n’importe quoi de lourd. Certains vont même jusqu’à utiliser la roue de leur voiture. Laissez reposer au moins 24h en arrosant la planche régulièrement.

Étape 5 : vernir (et décorer)

N’oublions pas, le but d’avoir son propre skimboard en bois est aussi de vous démarquer et donc d’avoir une belle décoration personnalisée. Pour cette déco, vous pouvez utiliser tout ce qui vous passe sous la main (peinture en bombe, au pinceau, posca, lasure…) à condition de passer d’abord une couche de vernis – sinon ça va baver partout dans le bois. Un vernis bateau (polyuréthane) fera très bien l’affaire. Vous pouvez aussi stratifier votre skimboard pour un résultat plus pro, en utilisant un kit résine + durcisseur, là aussi facile à trouver en magasin de bricolage.

Suivez bien les instructions, soyez patient (ne mettez pas la planche à l’eau tant que ce n’est pas totalement sec !) et vous aurez un beau skimboard en bois, qui sera vraiment le vôtre !

Laisser un commentaire