Les vagues de reef font rêver, avec leur déferlement régulier et leur forme parfaite. Toutefois, une rencontre avec ce fameux reef peut s’avérer plus cauchemardesque qu’autre chose, surtout pour les riders habitués à surfer sur du sable. Pour profiter au mieux de ces vagues fabuleuses, voici quelques conseils.

1/ Le repérage et la préparation

Ce devrait être la règle quel que soit le spot, mais c’est encore plus vrai pour le reef : quand on ne connaît pas un spot de surf, on prend son temps… et on observe. Par où passent les locaux ? Y’a t-il des endroits plus accessibles, ou au contraire, plus compliqués que d’autres ? Si possible, checkez le spot à marée haute et basse : cette petite bande de 3 mètres de reef à la mise à l’eau est peut-être une longue marche de 30 mètres à la fin de la session !

2/ L’équipement

Les chaussons sont quasiment incontournables pour surfer sur du reef sans se blesser. Un petit modèle bas sera idéal, ou si vraiment porter des chaussons vous gêne beaucoup, Rip Curl propose des chaussons extrêmement fins que vous pouvez enlever et ranger dans votre poche de boardshort une fois au line-up.

Par ailleurs, même si on voit toujours des surfeurs en short, un lycra ou un top manches longues peut ,en plus de vous protéger des coups de soleil, vous éviter de finir avec le dos ou les côtes remplis de plaies.

Enfin, si vous avez peur que votre leash s’accroche dans le reef, vous pouvez opter pour un leash à goupille (chez Dakine ou XM) afin de vous détacher en vitesse et ne pas rester coincé sous l’eau.

3/ Adaptez votre façon de surfer

Surfer sur du reef sans se blesser, c’est avant tout adapter son surf. Premier réflexe à perdre : pousser avec les pieds pour remonter à la surface après une chute. Si vous chutez au take-off, protégez votre tête et mettez-vous en boule. Une fois dans l’eau, faites “l’étoile de mer” : bien à plat, avec les bras écartés, pour rester le plus à la surface possible et ne pas toucher le fond. Partez de cette position et rampez pour remonter sur votre planche. Pas très élégant mais beaucoup moins douloureux !

Quelques ajustements du point de vue technique : quand on surfe sur du reef, le canard se fait avec les mains sur le dessus de la planche, histoire de ne pas racler vos phalanges. Ne poussez pas trop, restez le plus proche de la surface possible. Lorsque vous approchez de la fin de la vague, résistez à la tentation du dernier turn “à sec” et éjectez vous… mais en douceur, comme vous le feriez sur un shorebreak un peu brutal. Enfin, retenez que plus les vagues sont petites, moins il y a d’eau dessous. Pour une fois, partir sur une grosse vague de série pourrait donc s’avérer moins risqué que le contraire !

5/ Se soigner

Si malgré toutes ces précautions une partie de votre corps a effleuré le reef d’un peu trop près, souvenez-vous que vous avez affaire à du corail, un être vivant donc. De ce fait, le risque d’infection est très élevé et même une écorchure minime devra être soigneusement désinfectée.

Laisser un commentaire